23/04/2008

Atelier animé par Archi le samedi 5 Avril 2008 - Frontières linguistiques - Milady Renoir

Milady RenoirMILADY RENOIR
(Présentation extraite du recueil Intérieur cuir, Ed. Maelstrom, 2008) 

LECTURES
Fabloïde, extrait de Intérieur Cuir, p. 25
Charcuterie Cardiotomie, extrait de Intérieur Cuir, p. 5
Texte au choix de l’auteur 

CONTRAINTE
Française fortement intoxiquée par le climat bruxellois, Milady Renoir offre dans cette publication un panorama kaléidoscopique de sa réalité, passée à travers le tamis d’une entreprise d’intense subversion du langage.
Avec Milady Renoir, la syntaxe acquiert une autonomie, devient indépendante des signifiés. La structure de la phrase se transforme en présentoir pour des mots, qui, réunis là comme dans un huis clos, demandent au lecteur de leur trouver de nouveaux sens. Les énumérations deviennent des rayonnages à curiosités, les proverbes, des bocaux à fœtus se cherchant un avenir.
Sa langue est incantatoire, jubilatoire, sonnante et trébuchante. 

Dans cet exercice, vous exprimerez votre joie d’être arrivé au pays où tout est permis. Prenez le texte suivant à bras le corps, et passez-le à la moulinette poétique.
Métaphores, jeux sur le signifiant, collages, injections, interversions, métissage, mixage, rimes, contraintes oulipiennes, donnez-vous en à cœur joie pour réécrire ceci :
 

"
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, je suis de ceux qui pensent que la marque d'un homme d'Etat, c'est la volonté de changer le cours des choses, pas simplement de le décrire, pas simplement de l'expliquer. Pour cela, il faut une volonté inébranlable ; il faut être capable de partager ses rêves, ses ambitions et ses objectifs. Un homme politique doit avoir des ambitions, des rêves et des objectifs. Je suis de ceux qui pensent que la France a beaucoup à apporter au monde, parce qu'elle a l'un des peuples les plus dynamiques et les mieux formés, l'une des économies les plus performantes, une diplomatie et des forces armées parmi les meilleures. Mais notre pays n'est pas le seul à avoir de tels atouts et il ne les conservera que s'il réussit à mener des réformes nombreuses et ambitieuses.

J'ai proposé ces réformes au peuple français. Comme l'a très bien dit le Premier Ministre, elles seront toutes mises en œuvre avec détermination, et avec le souci de la concertation et de l'ouverture.
 Je suis aussi de ceux qui pensent que la France est grande et écoutée quand elle est rassemblée derrière une vision et une volonté. Les Français m'ont élu sur un programme clair et détaillé. Ils veulent un Président qui agisse et qui obtienne des résultats. C'est vrai à l'intérieur. C'est vrai en politique étrangère. Ces deux dimensions de mon action sont d'ailleurs inséparables : la France, pas plus que toute autre nation, n'a de droits acquis à son statut international ; son message dans le monde ne restera entendu que s'il est porté par un peuple ambitieux et confiant, une société réconciliée avec elle-même et une économie performante.
Les réformes que je veux conduire à l'intérieur pour rendre aux Français foi en l'avenir, moderniser notre économie et adapter nos institutions, participent de la vision que je veux porter de la France dans le monde. Je veux une France plus forte chez elle, car c'est la condition de son influence au-delà de nos frontières. C'est là que réside toute la cohérence de notre projet.
Quelle sera la crédibilité du message de la France dans le monde si ce que fait la France chez elle est le contraire de ce qu'elle recommande aux autres chez eux ?
 Je suis de ceux qui pensent qu'il n'y a pas de France forte sans l'Europe, et qu'il n'y a pas d'Europe puissante sans la France."

(L’auteur de ce texte a tenu à garder l’anonymat)

12:48 Écrit par Milady dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.