23/04/2008

Atelier animé par Archi le samedi 5 Avril 2008 - Frontières linguistiques - Jean-Pierre Verheggen

j_p_verheggenJean-Pierre Verheggen est né à Gembloux le 6 juin 1942.
Il a participé dans les années 1970 à la célèbre revue TXT, avant-garde radicale de l’entreprise textuelle. En 1990, il est conseiller du ministre de la Culture Valmy Féaux, et depuis 1992, chargé de mission spéciale à la Promotion des Lettres françaises de Belgique.Entre humour et dérision, sa poésie est une poésie orale, un incessant remaniement de la langue qui avec calembours, dérision et trivialité ne manque pas de truculence ni d’humour. Il s’agit avant tout d’une parodie de la poésie, d’une critique radicale de l'idéologie que véhicule ce genre, et d’un pastiche burlesque de ses conventions. Il développe dès 1968 le concept de réécriture et en applique les effets à des champs d'investigation plus larges, allant de la bande dessinée à la langue politique la plus stéréotypée, en passant par la perversion d'un langage par un autre, en l'occurrence du français classique et scolaire par son wallon maternel, sauvage et sexuel.

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE
La grande mitraque ( Henry Fagne, 1968)
Le grand cacaphone (Chambelland, 1974)
Le degré zorro de l'écriture ( Bourgois, 1978)
Divan le Terrible ( Bourgois, 1979)
Vie et mort pornographique de Madame mao (Hachette, 1981)
Ninietzsche, peau d'chien (Avila/Limage 2, coll. TXT, 1983)
Les folies belgères ( Seuil, 1990)
Artaud Rimbur (La Différence, 1990)
Pubères, putains, Stabat mater, Porches, porchers (Labor 1991)
Orthographe 1er, roi sans faute ( Seuil, 1992)
Ridiculum vitae (La Différence, 1994)
Ridiculum vitae précédé de Artaud Rimbur ( Poésie/Gallimard)
On n'est pas sérieux quand on a 117 ans (Gallimard, 2001)
Gisella, poèmes ( Ed. Le Rocher, coll. Anatolia, 2004)
Du même auteur chez le même éditeur (Gallimard, 2004)
Amour, j'écris ton nom (collectif, Ed. Couleur Livres, Charleroi, 2005)
Portraits crachés (éditions Le Somnambule équivoque, Liège, 2005)
L'Idiot du Vieil-Âge (Gallimard, 2006)
Sodome et Grammaire (Gallimard, 2008) 

LECTURES
Extrait de Entre Zut et Zen, pp. 101-102
Extrait de Le Degré Zorro de l’écriture, pp. 159-160
Extrait de Les Folies-Belgères, pp. 127-130 idiot du vieil âge

CONTRAINTE
Toute l’œuvre de Verheggen peut être envisagée comme une attaque en règle de la norme. A travers sa prose poétique, il s’attaque à la langue scolaire, à la manière de parler et d’écrire telle qu’elle est traditionnellement enseignée. Verheggen emploie de nombreuses techniques pour mener à bien cette réinvention : figures de style traditionnelle de l’humour (calembour, à-peu-près,…), parodie (Détournement de proverbes, jeu sur les titres d’œuvres, parodie du discours politique,…), effets « carnavalesques » (Mélange entre des figures appartenant à la culture savante, et d’autres appartenant à la culture populaire), et métissage de la langue, notamment par apport du wallon.

Pour cette première contrainte, vous allez inventer votre propre langue mixée.
Utilisez une ou plusieurs « langues » (Par ex : langue étrangère, dialecte, jargon, verlan,…) et greffez-la(les) sur le Français scolaire.
En guise d’incipit s’adressant à ceux qui vous liront, faites l’éloge de la langue nouvelle dans laquelle vous allez écrire.
Dites l’ineffable, les qualités de votre alliage, et donnez-nous envie d’en lire davantage.
Erigez votre « Tour de Babelge ».

13:01 Écrit par Milady dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.